Retour d'expérience : la Land Transport Authority

Ceramicsteel tisse la tapisserie de Singapour à travers des stations de métro sur toute l'île


Prenez un métro à Singapour et vous serez surpris par ce que vous verrez. Des boules disco fondues transformées en gouttes d'eau, des sculptures 3D, des peintures à motifs de 10 mètres de long et peut-être même la photo de quelqu'un que vous connaissez. En 1997, le plus grand programme public d'art de Singapour a été lancé dans un endroit inattendu : des stations de métro.

Exposant le travail d'artistes de Singapour, le comité à la tête du système de transport, la Land Transport Authority (LTA), a lancé le programme Art in Transit (AIT) dans le but de donner une identité unique à chaque station de métro. Une identité unique qui fait écho au quartier environnant tout en offrant aux usagers un sentiment d'appartenance et d'orientation et en créant des liens au sein de la communauté locale. La sous-directrice, Eileen Goh, décrit le programme AIT comme une « excellente plateforme qui va à la rencontre de la communauté et qui montre les talents des singapouriens au reste du monde à travers une exposition permanente, créative et talentueuse, d'œuvres de la population locale. » Ce programme remarquable contribue à la transformation des stations de métro sur toute l'île depuis 20 ans et ne montre aucun signe de fatigue.

CeramicSteel mélange art et architecture

Le programme AIT est un mélange idéal de construction à grande échelle et d'artisanat fait main. Divers composants doivent être assemblés pour garantir les besoins techniques, économiques et la sécurité de chaque station. Lors de l'achat de matériaux pour les œuvres d'art, de multiples conditions s'imposent. Ils doivent être durables et faciles d'entretien car ils sont exposés à des millions de personnes chaque jour. Ils doivent également être esthétiques, permettant à l'art d'occuper une place centrale tout en proposant une représentation sans faille de l'œuvre avec fluidité et couleurs vives.

PolyVision CeramicSteel répond à toutes les conditions. Les panneaux en émail léger vitrifiés, aussi appelés porcelaine, offrent une image homogène et montrent les détails élaborés de l'œuvre d'art. CeramicSteel ne se décolore pas et constitue la solution idéale pour une architecture permanente. Les performances positives du produit au fil des ans ont créé une relation solide entre PolyVision et la LTA. Le représentant de PolyVision Ronald Lee basé à Singapour remarque que la relation entre la LTA et PolyVision s'étend des origines du programme à aujourd'hui. « C'est une longue relation car nous avons signé un contrat pour deux des 16 stations sur la ligne nord-est lorsque le programme a été présenté pour la première fois, les stations Potong Pasir et Boon Keng. »

Produit de qualité doté d'excellentes propriétés pour les environnements très fréquentés, CeramicSteel est utilisé sur plusieurs lignes de métro de la LTA et pas seulement là où l'art est exposé. Des murs et éléments architecturaux accompagnent le travail des artistes, ajoutant de la dimension à la station. De l'une des premières stations, Boon Keng, à l'une des dernières, Expo Station, de grands panneaux modulables viennent ajouter un élément de grandeur aux stations et mettent l'accent sur l'œuvre commandée.

Boon Keng, l'une des deux premières stations, a été terminée en 2000 avec des panneaux CeramicSteel qui ajoutent de la profondeur aux éléments architecturaux.

Boon Keng, l'une des deux premières stations, a été terminée en 2000 avec des panneaux CeramicSteel qui ajoutent de la profondeur aux éléments architecturaux.

L'entrée de Tampines Central Station est dotée de murs architecturaux constitués de grands panneaux CeramicSteel afin de créer une atmosphère somptueuse et accueillante.

Expo Stations est l'un des programmes d'installations les plus récents de l'AIT. Les panneaux CeramicSteel bleus créent une belle toile de fond lisse qui laisse les œuvres occuper le devant de la scène.

Expo Stations est l'un des programmes d'installations les plus récents de l'AIT. Les panneaux CeramicSteel bleus créent une belle toile de fond lisse qui laisse les œuvres occuper le devant de la scène.

Le processus, du concept à l'installation, suivi dans trois des stations les plus récentes, montre la valeur du programme AIT pour les communautés qu'il vise, ainsi que le fait que CeramicSteel a su relever les défis typiques pour concrétiser les visions des artistes. Comme Lee l'explique, ce n'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser. « L'art n'est pas une science exacte ; il nécessite une certaine profondeur et une certaine perception du sujet qui peut uniquement être relié avec un lien adapté entre l'artiste et l'entrepreneur principal. » Lee explique que ce lien est délicatement géré par Goh, et par Vincent Lee et Tan Swee Lin de la LTA, qui gèrent ensemble les œuvres d'art et le programme AIT.

La station Bendemeer

« And a New World » par la graveuse et artiste multisupport Cristene Chang, réunit les nombreux centres d'intérêt et cultures qui se croisent dans les régions de Kallang, Lavender et Jalan Besar, là où se trouve la station Bendemeer. En effectuant des recherches ethnographiques approfondies, Chang s'est promenée dans les quartiers environnants pour s'imprégner de sa ville avec un regard nouveau. Ses photos personnelles d'architecture d'archives prises sur place, les motifs et les couleurs de la région sont incorporés directement dans l'œuvre, lui donnant ainsi authenticité et pertinence pour les populations locales.

Chang décrit son œuvre comme une « œuvre d'art multimédia comprenant les techniques de gravure, de peinture, de couture, de collage et de superposition de tissus. » Une œuvre intriquée requiert des matériaux intriqués. Lee explique que c'est la raison principale pour laquelle CeramicSteel a été choisi pour ce projet. « Les complexités de l'art requièrent de la précision, raison pour laquelle nous avons sélectionné des panneaux vitrifiés légers. »

  • Chaque motif de l'œuvre de Chang représente un élément du quartier environnant. L'hibiscus à cinq pétales, connu sous le nom de Bunga Raya en Malaisie, est populaire dans le batik et signifie la joie et la célébration. La dentelle française est une référence à la culture européenne dont est imprégné le quartier de Jalan Besar et représente la délicatesse et le raffinement.
  • Chaque motif de l'œuvre de Chang représente un élément du quartier environnant. L'hibiscus à cinq pétales, connu sous le nom de Bunga Raya en Malaisie, est populaire dans le batik et signifie la joie et la célébration. La dentelle française est une référence à la culture européenne dont est imprégné le quartier de Jalan Besar et représente la délicatesse et le raffinement.
  • Chaque motif de l'œuvre de Chang représente un élément du quartier environnant. L'hibiscus à cinq pétales, connu sous le nom de Bunga Raya en Malaisie, est populaire dans le batik et signifie la joie et la célébration. La dentelle française est une référence à la culture européenne dont est imprégné le quartier de Jalan Besar et représente la délicatesse et le raffinement.

Chaque motif de l'œuvre de Chang représente un élément du quartier environnant. L'hibiscus à cinq pétales, connu sous le nom de Bunga Raya en Malaisie, est populaire dans le batik et signifie la joie et la célébration. La dentelle française est une référence à la culture européenne dont est imprégné le quartier de Jalan Besar et représente la délicatesse et le raffinement.

Une fois que le comité d'évaluation artistique - composé de neuf membres nommés par la LTA et dont le but est de guider et d'assurer qualité, intégrité artistique et représentation des artistes d'origines diverses - eut approuvé le deuxième concept de Chang, elle se mit au travail. Proposant plusieurs dessins à la LTA, ils anticipèrent ensemble quelques difficultés. Dans le passé, les tons de magenta sur d'autres panneaux n'avaient pas eu un rendu aussi vif que les autres couleurs, et les œuvres de sérigraphie manquaient de détails.

CeramicSteel surpassa les attentes. Avec le besoin de montrer les détails les plus raffinés, l'équipe PolyVision décida d'imprimer les œuvres de façon numérique plutôt que d'utiliser la sérigraphie traditionnelle. Le dessin de Chang fut scanné en 3D en Allemagne, puis deux petits échantillons furent imprimés numériquement chez PolyVision en Belgique pour un essai des couleurs et des détails. Le magenta était représenté sur l'œuvre aussi fidèlement que toute autre couleur et les effets très subtils, tels que les coutures et les superpositions de tissus, ressortaient bien mieux que prévu. On ajouta plus de ces techniques faites main à l'œuvre car l'émail vitrifié faisait clairement ressortir les détails du travail de Chang. Deux panneaux de taille réelle furent produits pour être à nouveau passés en revue avant que les huit autres panneaux ne soient livrés et installés à Singapour.

Le résultat final montre « And a New World » avec une profondeur et une nuance qui exprime la vision artistique de Chang et les quartiers qu'elle représente. CeramicSteel a pu fournir la palette idéale pour que Chang puisse exprimer avec émotion sa perception des activités contrastées du quartier, de ses couches sociales, de son histoire et de son présent, lui offrant a elle-même ainsi qu'à chaque habitant de ce quartier une connexion à son foyer.

Les stations Tampines East et West

La communauté. C'était le but principal pour Jing Quek, l'artiste à qui la LTA a demandé de créer une œuvre d'art pour les stations Tampines East et Tampines West. En un regard, vous verrez clairement qu'il a rempli sa mission avec cette image immense de photos individuelles de citoyens locaux et d'architecture environnante.

Pour développer son concept, Quek a commencé par chercher des images de Tampines, une cité urbaine de Singapour. En tirant son inspiration de photos historiques et de photos de groupes denses, il a eu l'idée de créer de vastes panoramas remplis de marqueurs de lieux que les habitants reconnaîtraient ainsi que d'images des habitants eux-mêmes. Afin de motiver les résidents à participer, il créa des flyers décrivant la séance photos et son intention de faire des habitants locaux des 'stars'. Après avoir demandé aux gens de venir avec leurs habits de tous les jours pour capturer le vrai Tampines, Quek photographia 250 personnes pour chaque lieu.

Les grands panneaux aux couleurs complémentaires ajoutent un élément de grandeur tandis que les habitants empruntent les escaliers de Tampines West.

Les grands panneaux aux couleurs complémentaires ajoutent un élément de grandeur tandis que les habitants empruntent les escaliers de Tampines West.

Tandis que Quek capturait ses sujets, les entrepreneurs du projet décidèrent sur quel matériau son œuvre serait exposée. L'œuvre ne devait avoir aucun joint visible entre les panneaux, afin que les traits des visages soient fluides, donnant l'impression d'une seule et même photo. Il fallait aussi montrer les détails de manière bien nette afin que même les photos les plus petites soient reconnaissables. CeramicSteel a non seulement fournit une image fluide sur plusieurs panneaux, mais l'équipe PolyVision a aussi imprimé numériquement le travail de Quek, ce qui permit d'éviter que les couleurs déteignent, comme lors du processus d'impression à encre laser.

  • L'œuvre d'art de Quek met en avant 250 habitants de Tampines ainsi que des monuments du quartier, dans les deux stations, West et East.
  • L'œuvre d'art de Quek met en avant 250 habitants de Tampines ainsi que des monuments du quartier, dans les deux stations, West et East.

L'œuvre d'art de Quek met en avant 250 habitants de Tampines ainsi que des monuments du quartier, dans les deux stations, West et East.

Pour débuter le processus classique d'installation de l'œuvre d'art, une petite section de l'œuvre est agrandie à l'échelle 1:1 pour un essai d'impression. Les échantillons (1,100 mm x 600 mm) sont soit approuvés soit renvoyés pour être modifiés et réimprimés. Du fait que l'œuvre de Quek comportait de nombreux détails, l'équipe PolyVision décida de ne pas suivre le processus habituel, créant ainsi l'échantillon grandeur nature (3,000 mm x 1,100 mm). Cela permit à Quek de mieux savoir si le rendu de l'œuvre entière serait comme il l'avait imaginé. Ces panneaux furent approuvés, et la production débuta.

L'expertise et le potentiel de PolyVision, ainsi que le niveau de confiance élevé avec la LTA et les relations fluides avec les architectes et les entrepreneurs, ont contribué à un résultat final dont l'équipe était ravie. Trente-huit panneaux, chacun de 1150,84 mm x 3000 mm pour s'adapter parfaitement aux proportions de l'image, montrent un Tampines authentique qui représente la ville pour les visiteurs et les locaux.

Art in Transit crée la culture

Le programme AIT bénéficie aux communautés de Singapour de diverses manières. De jeunes artistes encore inconnus ont l'opportunité de présenter leur travail à des millions de personnes. Le programme préserve les traditions, l'architecture et les symboles du passé, et les partage avec une nouvelle génération. Comme Goh le décrit très bien, le programme AIT « montre l'héritage et la culture locale, créant ainsi un héritage artistique que pourront apprécier des millions de singapouriens et de visiteurs pendant des générations. »

L'engagement avec les citoyens et le dialogue au sein des communautés ont été un tel succès qui s'est tellement étendu que la LTA s'est associée avec Art Outreach, une ONG locale dont la mission est de connecter les personnes qui ne sont pas souvent au contact de l'art, en exposant à travers la ville. Ensemble, elles proposent des visites AIT à pied où un guide partage des histoires liées aux œuvres d'art et explique comment chacune a été produite. Plus de 10 000 personnes ont déjà effectué cette visite.

Le programme AIT est un exemple du talent et des valeurs de Singapour car il reflète son principe établissant que l'art devrait être intégré à la vie et non pas un luxe réservé à une élite. Il mélange art et architecture, réalité et surréalisme, et passé et futur. Goh capture la signification du programme AIT en disant qu'il « fusionne l'art à chaque partie de nos activités quotidiennes et sert à cultiver une société plus bienveillante à travers le temps en mettant le concept d'art à la portée de tous. Tandis que les stations constituent des plateformes de transport essentielles utilisées par des millions de personnes issues d'origines diverses chaque jour, le programme AIT est un moyen efficace d'aller à la rencontre d'une communauté diverse bien plus vaste et d'instiller un sentiment de fierté civique encore plus grand. »

Réponses


  1. Johan dit :

    April 18th, 2018 at 4:08 PM

    Quelle belle histoire ! Je ne peux pas imaginer une meilleure vitrine pour que le monde connaisse le produit, ses avantages, la philosophie et le choix constant des experts dans ce domaine. Sachez aussi que beaucoup de gens ont dû faire beaucoup d'efforts pour s'assurer que les intentions et les objectifs sont atteints et que les engagements et les obligations sont maintenus à un niveau constant... Belle histoire, Ashley... vous avez fourni le « chaînon manquant » pour faire connaître cela à un plus large public.


Laisser une réponse