Intégrer l'art public dans la conception des transports urbains


7,6 milliards : c'est le nombre de personnes en train de se déplacer à pied, à moto, voiture, train ou avion, actuellement sur le globe. Avec un taux de croissance de la population de 83 millions de personnes par an, le monde a déjà enregistré,  en 2018, 60 millions de naissance.

7,6 milliards : c'est le nombre de personnes en train de se déplacer à pied, à moto, voiture, train ou avion, actuellement sur le globe. Avec un taux de croissance de la population de 83 millions de personnes par an, le monde a déjà enregistré,  en 2018, 60 millions de naissance. Selon les Nations Unies, la population de la Terre devrait atteindre les 10 milliards en 2055. Cela fait beaucoup de gens qui se déplacent.

Actuellement, la Chine et l'Inde ont les populations les plus importantes au monde avec, respectivement, 1,4 milliard et 1,3 milliard. Une étude de McKinsey & Company prévoit que la population urbaine en Chine atteindra le milliard en 2030. Cette croissance importante de la population signifiera que 221 villes dépasseront le million d'habitants (contre 35 villes de cette taille en Europe actuellement) et 23 villes dépasseront les cinq millions d'ici 2025. La population de l'Inde croît également à un taux important, le Times of India rapportant que la population indienne devrait atteindre les 1,5 milliard en 2030.

De plus, la croissance de la population s'accompagne de l'augmentation du nombre de personnes au statut socio-économique de classe moyenne. Une étude d'Ernst & Young et de SKOLKOVO, un institut spécialisé dans les études relatives aux marchés émergents, projette que d'ici 2030, les deux-tiers de la classe moyenne mondiale résideront dans la région Asie-Pacifique. Cela représente plus de 500 millions de Chinois qui entreront dans la classe moyenne internationale au cours des dix prochaines années et 475 millions d'Indiens qui atteindront un statut de classe moyenne d'ici 2030.

Espace brillamment éclairé dans une station de métro avec des panneaux bleus sur le côté gauche, des murs gris sur la droite et les lettres C et B

Une population croissante dans les zones urbaines, aussi bien pour le travail que pour les loisirs, crée une demande de transports sans équivalent dans l'histoire. Les transports et les infrastructures urbaines représenteront deux des plus grands marchés pour l'Inde et la Chine d'ici 2025. « L'Inde aura besoin d'ajouter au moins 350 à 400 kilomètres de rails métropolitains et de métros par an, tandis que ce nombre s'élèvera à environ 1 000 kilomètres pour la Chine », selon McKinsey & Company.

La Chine et l'Inde ne sont pas les seuls pays qui doivent développer et moderniser leurs systèmes de transport public. La croissance des déplacements est une priorité des années à venir pour les grandes villes du monde entier. Tokyo, Séoul, Moscou et New York possèdent les 10 systèmes de métro les plus fréquentés au monde, avec un total bien supérieur à 1 milliards de trajets effectués par an.

Des chercheurs de l'université de New South Wales ont défini le développement axé sur la circulation ou TOD (pour « transit-oriented development ») comme concept d'aménagement urbain dans lequel le rail, le bus ou tout transport public peut ancrer une forme urbaine plus responsable, du point de vue social et environnemental. En mettant l'accent sur la croissance urbaine durable, les espaces autour des points de transit centraux dans une ville sont conçus pour être denses en commerces et restaurants, pour encourager les habitants à marcher d'un point d'intérêt à l'autre.

Marc Schroyen, responsable des ventes des produits d'architecture chez PolyVision, explique qu'il existe plusieurs facteurs critiques dans la conception moderne de la circulation. « Les matériaux utilisés dans les espaces des transports publics doivent être réellement résistants, ils sont en contact avec beaucoup de monde et de nombreux éléments de l'environnement. Cette résistance élevée leur permet de durer des décennies, condition incontournable dans la plupart des espaces à financement public. » La station de métro Sainte Catherine est un exemple d'intégration d'éléments naturels dans une station de métro avec les panneaux muraux résilients de PolyVision.

Schroyen souligne également le caractère esthétique nécessaire dans les espaces de circulation contemporains. « Les espaces de circulations contemporains font partie de la destination. Avant, c'étaient des lieux pour aller du point A au point B, mais leur développement dans de grandes villes européennes et asiatiques est remarquable. Les aéroports, les gares et les stations de matro sont devenus des destinations en tant que tels grâce à la beauté de leur architecture et aux œuvres d'art présentés dans ces espaces. » Le concepteur graphique Stefan Sagmeister, à la réputation internationale, le confirme. Dans son discours, Why Beauty Matters, il compare deux gares ferroviaires de New York, la vieille Penn Station et la majestueuse Grand Central. Des études ont montré que l'humeur des usagers à Grand Central Station est significativement meilleure que celle de leurs homologues de Penn Station. Stefan Sagmeister décrit comment l'art public joue un rôle puissant dans les espaces très fréquentés, améliorant notre humeur et réduisant même la criminalité.

Même si l'esthétique est un facteur important, le développement de la circulation est complexe et polymorphe, impliquant beaucoup plus d'aspects que l'on ne croit à première vue. Intégrant effectivement toutes les facettes de la planification et de l'aménagement urbain, le professeur Christopher Charles Benninger a inventé le terme de « principes d'urbanisme intelligent » (PUI) en 2002 dans son article, Principles of intelligent urbanism: The case of the new Capital Plan for Bhutan, publié dans Ekistics. Le PUI est une théorie d'aménagement urbain qui définit 10 axiomes  mêlant aménagement urbain et gestion.

Des lumières LED colorées éclairent les panneaux d'une scène en bois dans une station de métro souterraine​​​​​​​

Ayant connu une influence significative dans le champ de la planification urbaine, la théorie du PUI a placé les 10 éléments suivants au premier plan du développement urbain dans le monde entier :

  1. L'équilibre avec la nature :  distinguer entre utiliser les ressources et les exploiter.
  2. L'équilibre avec la tradition : respecter les biens culturels, les pratiques et les styles traditionnels.
  3. S'approprier la technologie : utiliser des ressources locales comme matériaux de construction, techniques de construction, systèmes d'infrastructure et gestion de projet.
  4. Convivialité : favoriser les interactions sociales pour une société vivante.
  5. Efficacité : trouver l'équilibre entre performances et consommation et encourager un modèle d'économie du partage pour l'utilisation des ressources.
  6. Échelle humaine : concevoir à l'échelle humaine pour encourager les interactions en face à face et limiter les obstacles posés aux piétons.
  7. Matrice d'opportunités : fournir un accès égal aux opportunités comme le logement ou les soins de santé.
  8. Intégration régionale : intégrer le fait que le lien social et économique entre la région et la ville est également physique.
  9. Un mouvement équilibré : concevoir des systèmes de transport qui offrent un équilibre entre la marche, le vélo, les véhicules motorisés et les transports en commun rapides de type bus ou train et métro.
  10. Intégrité institutionnelle : une gouvernance locale responsable et transparente fondée sur les responsabilités et devoirs civiques est essentielle pour un bon développement urbain.

Images de personnes en mouvement, en train de danser et de marcher dans des vêtements colorés, ornant les murs de l'entrée de la station de métro de Demey

Avec la croissance de la classe moyenne, notre planète va devoir faire face à de plus en plus de gens en déplacement. En respectant l'équilibre entre préservation de la nature et consommation des ressources, mais aussi en créant de beaux espaces publics avec des matériaux de qualité, la conception et le développement de la circulation ont le potentiel pour créer une planète plus durable qui apportera aux hommes des environnements pour échanger et vivre pleinement.

Réponses


  1. Ronald Lee says:

    July 5th, 2018 at 8:12 PM

    Good statistics from Ed La Selva, already in Singapore, I can see 10,000 commuting at some stations daily. It is a high throughput environment. Absolutely, agree with Marc our walls are not only decorative but resilient.


Laisser une réponse