fbpx

Facteurs à prendre en compte pour l'employeur après la pandémie


Les bureaux rouvrent leurs portes dans le monde entier, chacun à sa manière mais tous avec des modifications considérables. On aperçoit désormais des stations sanitaires avec du désinfectant pour les mains et des lingettes désinfectantes, des protocoles de distanciation et de masque obligatoire, et même des nouveaux agencements et des partitions entre les bureaux. Bien que les modifications n'aient pas toutes la même ampleur, tous les bureaux ont dû s'adapter. Alors que nous nous habituons au nouveau mode de travail, quels sont les éléments que les employeurs doivent prendre en compte pour l'avenir post-COVID-19 ?

Souplesse

L'incertitude qui va de pair avec une crise sanitaire mondiale en constante évolution pousse les entreprises à réévaluer leur capacité à adapter leurs espaces aux différents besoins. Des espaces ouverts favorisant la collaboration aux bureaux privés et isolés, les installations vont devoir offrir la flexibilité nécessaire pour répondre rapidement et facilement aux besoins des employés en matière de confort, de santé et de facteurs environnementaux.

L'offre d'espaces polyvalents créant un sens de sécurité est essentiel pour la performance et la collaboration des employés. En offrant divers espaces de travail isolés aux employés, les employeurs aident la main-d'œuvre à préserver son autonomie et le contrôle de son emplacement tout en assurant que chacun dispose d'un environnement productif et sain.

En réponse à la demande de meilleures précautions de sécurité, il existe désormais des options qui permettent de contrôler la propagation des microbes. En installant des surfaces collaboratives, comme le produit Hygienic CeramicSteel, dans les espaces fort fréquentés, les entreprises peuvent créer des zones propres qui permettront aux employés de collaborer tout en se sentant protégés. Il est donc possible de reprendre la collaboration en personne, sans problèmes techniques et autres perturbations qui entravent la productivité et la création de nouvelles idées.

La salon d'un bureau avec des fauteuils jaunes assortis, une petite table en bois, une plante et un tableau blanc au mur

La flexibilité inclut aussi la volonté des employeurs de s'adapter aux demandes de télétravail de plus en plus nombreuses. En permettant plus souvent aux employés de travailler chez eux, les organisations réduisent la densité de population de leurs bureaux et le nombre de points de contact entre les employés afin de limiter le risque de propagation des maladies. Au sein du monde numérique actuel, de nombreuses tâches sont effectuées à l'aide d'outils et de plateformes en ligne. La réouverture des bureaux ne changera pas cela, car cette évolution permet de passer plus facilement du bureau au télétravail pour les employeurs qui souhaitent offrir plus de flexibilité à leurs employés.

Productivité

Lors d'un entretien avec le magazine Dezeen, la décoratrice d'intérieur Helen Berresford a indiqué : « Le bureau moderne place tout le monde sur le même pied d'égalité. Tout le monde dispose de la même superficie, du même fauteuil, des mêmes installations et technologies. » Toutefois, les employés qui ne disposent pas d'un espace de travail idéal ou suffisant à domicile estiment souvent que le télétravail est moins productif ou plus stressant que le travail au bureau. En trouvant l'équilibre idéal entre télétravail et travail au bureau, il est possible d'améliorer l'efficacité en fonction du style et des besoins de chacun.

Espace de conférence ouvert avec tableau blanc et panneaux acoustiques

Quel que soit le format, la collaboration reste indispensable au travail si une entreprise souhaite prospérer, la difficulté consiste à y arriver efficacement en toute sécurité. Pour limiter la réduction des interactions, les entreprises peuvent installer des outils collaboratifs mobiles comme le produit Textura Mobile pour pouvoir travailler en équipe à distance, tout en créant des zones de travail individuel confortables.

Santé et bien-être

En 2018 et 2019, la santé mentale représentait le plus grand nombre de jours de maladie au travail, avec - 12,8 millions. Alors que les problèmes de santé mentale augmentent au travail, il est clair que les entreprises doivent développer une stratégie relative à la santé et au bien-être pour la réouverture des bureaux en pleine crise internationale. Ignorer le bien-être des employés qui rentrent au bureau peut entraîner l'augmentation du taux d'absentéisme et la réduction de la performance générale.

Changer notre attitude face au télétravail ou aux horaires flexibles prendra du temps, mais il est important que tout le monde, de la direction aux employés, saisissent l'opportunité de comprendre les différents besoins et niveaux d'aisance pour fournir un environnement de travail optimal à chaque employéEn prenant cette mesure, les organisations peuvent faire passer leur culture d'entreprise au niveau supérieur en matière de productivité et d'inclusion, tout en favorisant les rapports humains.

À l'avenir, les employeurs devront se souvenir que les espaces ont un impact sur les émotions. En créant un espace de travail sain qui favorise la sécurité et apaise les travailleurs, votre main-d'œuvre sera plus satisfaite et productive et en meilleure santé, ce qui permettra à votre entreprise de prospérer.

Leave a Response