Les avantages de l'utilisation d'outils analogiques à l'ère numérique


Les outils analogiques sont-ils toujours pertinents à cette époque d'avancées technologiques rapides ?

C'est une question que l'on se pose lorsque les mises à jour logicielles ont lieu toutes les semaines et qu'oublier notre téléphone nous fait nous sentir tout drôle toute la journée. Mais avant de déclarer dépassés les outils analogiques tels que les carnets ou les tableaux blancs, consultez les recherches les plus récentes.

Un nombre croissant d'études révèle que l'association d'outils en ligne et hors ligne peut promouvoir l'apprentissage, la mémorisation et la collaboration. Une étude américaine ECAR récente d'étudiants de premier cycle en est le parfait exemple : 58 % des étudiants déclarent apprendre mieux dans un environnement d'apprentissage mêlant outils numériques et analogiques.

Pourquoi le mélange des deux fonctionne-t-il si bien ? Pour les outils numériques, le secret est la mémorisation. En se basant sur la cartographie cognitive, les chercheurs ont trouvé que le simple fait d'écrire et de prendre des notes aide les personnes à apprendre et à retenir les informations. L'hémisphère gauche est particulièrement actif lorsqu'on écrit, libérant notre partie droite, la créative, qui peut alors travailler à pleine puissance. Maud Purcell, psychothérapeute experte des journaux intimes, a expliqué à Fast Company : « Écrire permet d'éliminer les blocages psychologiques et nous aide à utiliser davantage la puissance de notre cerveau pour mieux nous comprendre nous-même et le monde qui nous entoure. »

Ces conclusions peuvent expliquer la montée d'outils analogiques comme les journaux personnels et les tableaux blancs. Comme les créateurs du Bullet Journal le soulignent, la technologie aide les gens à se connecter entre eux, mais pour se connecter avec soi-même, il suffit d'un stylo et d'un carnet et de s'y mettre. Toutefois, ce que les créateurs du Bullet ne prennent pas en compte, ce sont les avantages pour l'esprit d'équipe et la sociabilité des outils analogiques. Les tableaux blancs en particulier. Alors à quel point les outils analogiques nous aident-ils à nous connecter aux autres ?

Ils sont parfaits pour ça. Avec les surfaces de tableau blanc, les gens peuvent se rassembler dans un même espace et passer en revue leurs idées de façon plus visuelle. Ce traitement avec révision des idées sous forme d'aller-retour incessant, en temps réel et dans un même espace, offre un niveau de lien social différent de celui proposé par la plupart des solutions numériques. De plus, on se souvient mieux des idées lorsqu'elles sont renforcées visuellement. Des preuves en ont été apportées par une étude récente de l'université du Wisconsin qui montre que des supports visuels peuvent améliorer l'apprentissage jusqu'à 200 %.

Salle de classe collaborative avec postes de travail ajustables pour les apprenants et grandes surfaces d'écriture type tableau blanc

Bien entendu, ce n'est pas une compétition entre les outils numériques et le méthodes analogiques. La force réside dans leur mélange. Les conclusions du Center for Digital Education révèlent que 73 % des enseignants qui ont utilisé à la fois des outils connectés et hors ligne remarquent une augmentation de l'intérêt des étudiants.

Conclusion ? Même avec le nombre croissant de façons dont la technologie touche nos vies, les faits demeurent : lorsqu'on exprime physiquement nos pensées et nos idées, nos cerveaux s'impliquent d'une façon qui libère plus de potentiel pour les idées, les solutions et la réflexion.

Dans le milieu éducatif comme dans le monde de l'entreprise, le chemin idéal de la réussite n'est ni l'un, ni l'autre, mais les deux ensemble. Pour que les gens révèlent tout leur potentiel, il y a de l'espace pour trouver un terrain d'entente.